Lichen

 Nos autres spectacles 

 
Trois individus évoluent dans un espace circulaire où le sol se meut au gré du vent.

Portées par une musique onirique, les deux acrobates vont jouer de leurs similitudes et de leur complémentarité pour s’extraire de cet univers indocile.

Au sol et en l’air, les corps usent d’agilité et de défis pour jouer avec la gravité, s’élever, s’offrir à l’autre, se confondre.

Une évolution aérienne, entre équilibres, contre-poids et imbrications des corps, une danse ou l’une ne tient pas sans l’autre.

Tout en lenteur, les corps dessinent des évolutions acrobatiques, poétiques, qui font de ce duo une allégorie du caractère symbiotique du Lichen.

 

Pauline et Jeanne

Un Travail singulier sur "La Quadrisse" 

" Duettiste depuis maintenant dix ans, nous nous sommes rencontrées au conservatoire de danse à l’âge de seize ans et très vite nous avons eu envie de travailler ensemble. Après différents stages de danse voltige, nous avons exploré et cherché seules, différentes évolutions à deux, entre le sol et l’air avec pour seul support nos corps et nos fines cordes d’escalade. 

En 2009, nous sommes reçues à l’Académie Fratellini et suivons la formation professionnelle pendant trois ans .Durant celle-ci, nous poursuivons nos recherches autour du duo et de nos évolutions aériennes  entre danse contact et technique de cirque, nous innovons un nouvel agrès: la Quadrisse.

Nous sortons diplômées d’un DMA des Arts du cirque en 2012. 
A l’issue de la formation, nous rejoignons L’Envolée Cirque, en tant qu’auteures et au sein de cette compagnie, nous co-écrivons plusieurs formes en duo destinées a tourner sous chapiteau et/ou en extérieur: « Tanda », « Instants de suspension », « Lichen » ou encore la dernière création sous chapiteau de L’Envolée Cirque: « Traits d’Union ». 
Durant notre parcours, nous travaillons et tissons des liens fort avec des personnalités telles que Stéphanie Loik, metteur en scène de théâtre ou encore Kitsou Dubois, chorégraphe, qui enrichiront toujours plus notre travail et nos ambitions. 


La Quadrisse assemble à la verticale et en un point fixe, quatre fines cordes noires. Ces cordes se terminent par un tressage formant une « pelote » en leur extrémité. Ces pelotes permettent aux cordes de ne pas toucher le sol, ce qui donne un effet de suspension. 

Nous créons, à deux, autour de cet agrès un langage physique singulier.Dans notre duo, il n’est pas question d’établir des rôles pré-définis comme on a l’habitude de le voir au cirque: il n’y a pas de «  porteuse » ni de « voltigeuse », chacune reçoit le corps de l’autre. Nous défendons le travail d’un corps à corps en suspension ou l’une ne tient pas sans l’autre, un état de fluidité dans la prise de risque, entre équilibres et déséquilibres, imbrications et contrepoids.Nous jouons de la confusion des corps, entre tension et relâchement total des corps en l’air. Par un travail en lenteur nous rendons lisible le cheminement et la fragilité du mouvement instinctif, nécessaire.Nous menons une recherche perpétuelle de nouveaux possibles, ce langage évolue et s’enrichi au fil du temps.


Dans une relation de duettiste au féminin, parfois fraternelle par notre histoire commune, nous jouons de nos ressemblances et de nos différences pour mettre en lumière un duo complémentaire. "

Pauline Barboux et Jeanne Ragu

 

 

éléments techniques

Petite forme aérienne de 30 minutes pour l'espace public

De et avec Pauline Barboux et Jeanne Ragu - Danseuses sur Quadrisse

et Mauro Basilio - Violoncelliste

ico-pdf Dossier du spectacle 

ico-FT Fiche Technique 

ico-video Montage du portique en images 

 

 Nos autres spectacles